// Un peu d'aventure...

Des lieux

Entre infiment grand et infiniment petit : la Chine

Ce qui frappe, en Chine, c’est l’immensité : le pays, les villes (l’agglomération de Pékin est grande comme la Belgique), la population. Et les monuments. Visiter un lieu, ici, c’est avant tout marcher. La Cité interdite s’étend ainsi sur plusieurs kilomètres. La Place Tiananmen est la plus vaste du monde. Mais, en ce qui concerne les temples par exemple, cette immensité ne se fait pas au détriment d’une certaine finesse, et c’est ce qui est fascinant. L’impression de “grandeur” qu’inspirent les différents temples de la Cité interdite peut paradoxalement faire penser, en premier lieu, à ce que l’on peut ressentir en se baladant dans les centre-villes américains, avec leur gratte-ciels. Pourtant, à observer de plus près, on s’aperçoit que la Chine conjugue efficacement cette grandeur avec une finisse du détail. Tout est là.La cité interdite

Quand se promène autour des nombreux temples qui jalonnent Pékin, on ressent à quel point cette civilisation est millénaire. Là où la plupart des vieux monuments à Paris nous plongent au mieux quelques siècles en arrière, ici ils rappellent l’étendue temporelle de l’Empire chinois. La Grande muraille nous démontre à son tour l’étendue spatial de celui-ci. La Chine est un grand et vieux pays.

La ligne Maginot locale

Discussion

Les commentaires sont désactivés pour ce billet.

  1. intéressant paradoxe entre l’infiniment grand et petit, le détail et l’immensité…

    Posté par v soulé | 21 avril, 2009, 21:44
  2. a te lire on n’a envie que d’une chose…sauter dans un avion plutot que dans son RER journalier !

    Posté par Lilas | 22 avril, 2009, 18:08
  3. La chine grand et vieux pays ou sagesse ancestrale, rites et coutumes n’ont cessé d’exister malgré le grand Mao et sa muraille de Chine.

    Posté par soule | 3 mai, 2009, 15:19